T’es-t-il déjà arrivé d’avoir une superbe idée ?
Tu te dis que cette idée va tout changer…
Personne ne l’a eu !

Tu te lances dans cette idée ?
Et ça tombe bien, car c’est une application et tu connais un développeur d’application !
Tu dépenses toutes tes économies pour créer cette application.

Puis tu arrives au jour de lancement !
Là, tous tes amis sont au courant que l’application va ouvrir.
Dans toutes tes stories tu mets “J-1 avant ouverture”.

Tu penses que le monde attend avec impatience ton idée géniale !
Que tout le monde aura ton téléphone.
Que dans 2 jours, tu seras invité en Californie…

Et le jour J 0 téléchargement.
Le jour d’après tu demandes à quelques potes de télécharger l’application, et tu as tes premiers téléchargements…
Rien ne vient naturellement.

Tu es dégoûté, tu y as passé tant d’énergie…
Des heures de travail pour rien…
Tu ne sais pas quoi faire, abandonner ou continuer ?

Mais tout cela aurait pu être évité si tu avais testé ton marché dès le début.
L’idée est simple : avant de faire la moindre chose, il faut que tu vérifies que ce que tu fais intéresse quelqu’un.
Pour cela, ne demande pas à tes amis ce qu’ils en pensent.

Ils te diront tous que ton idée est géniale et que ça va marcher.
Car ils ne veulent pas être méchants.
Et si ça foire, ils te diront que tu n’as juste pas eu de chance.

Et si ça réussi, ils te diront qu’ils t’avaient soutenu au lancement.
Et on ne peut pas leur en vouloir.
C’est pour ça qu’il est plus évident de dire à quelqu’un que son produit va réussir.

Car si on a tort, on passe pour un gentil.
Et si on a raison, on passe pour un gentil, et on peut demander à profiter un peu du pactole.
Il faut prendre en compte ça.

La première chose que tu dois faire, c’est de voir si quelqu’un est prêt à utiliser ton produit.
Je ne parle même pas d’acheter.
Car imagine, si tu vends ton produit gratuitement et que personne ne le prend, est-ce que tu penses vraiment que quelqu’un va vouloir payer pour l’avoir ?

Commence toujours par faire du gratuit…
Car c’est plus simple que de vendre, et au moins tu pourras très vite les mauvais projets.
Je parle de mauvais projet, car une idée ne fait pas un projet en soit.

C’est l’ensemble de l’exécution & des choses que tu vas mettre en place qui constitue ton projet.
Si tu te bases sur la théorie des 7P du marketing, le produit ce n’est qu’une seule composante.
Ce sont les 7 points sur lesquels ce que tu fais peut se différencier d’un autre.

L’idée n’est pas le pilier :
– Product
– People
– Physical evidence
– Process
– Promotion
– Place
– Price

Si tu as étudié le marketing, tu as sûrement vu 4P.
C’est parce que tes profs sont encore sur la théorie des années 70.
N’hésite pas à regarder toutes les opportunités de se différencier.

De nouveau, une idée ne fait presque rien !
Tu peux te différencier par plein de choses.
Notamment la manière dont tu diffuses ton produit ou tu le crées.

Mais la première chose à faire, c’est de faire une version très simple de ton produit, et de voir si les gens acceptent de l’utiliser gratuitement.
Si ce n’est pas le cas, n’essaye même pas de le faire payer.
Car ils ne paieront pas.

J’ai réduit le nombre d’email, car je suis très occupé par un projet en ce moment.
Je me fixe pour objectif de tester une première face de mon projet en une semaine.
C’est assez intensif.

J’aime me mettre des objectifs courts.
Si au bout d’une semaine, ça n’intéresse personne, j’élimine.
Je n’ai pas de temps à perdre.

Certains préfèrent tester un marché pendant des semaines, des mois ou des années.
Moi, je me laisse une semaine.
Et pour l’instant, mon premier test fonctionne !

Je te tiens vite au courant de ce projet.

À très vite, William.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu